Harry's Bar

29 décembre 2011

À N.

soleil cigarette feu follet whisky premier costumes du matin yeux noirs ta rue sommeil sans sommeil. la nuit du chasseur la nuit nous appartient. cinéma train vitesse paris rue oberkampf travail labeur ordinateur. cafés vin rouge pizzas terrasses chauffées pluie d’hiver confidences années folles et vingt ans. lumière grise hiver radiateur. tu bois matin le lait noir de l’aube récite-moi un poème ? un coup de ton doigt sur le tambour tu me réponds todesfuge. salle pleyel poésie allemande poissons de mer nous sommes fauchés. disques par dizaines dans le salon dictionnaire du rock et ça tu connais ah oui fais voir 1977 tu dis. fenêtres sur parc lampadaires et joggeurs gens croisés ici ou là parfois comment on va faire je demande je demande trop. quartier de l’alfama poulpes et fado conversations capots de voitures bières et saucisses. maison sans toit ni sol couvertures humides paillasses et palaces, et toujours ce train qui semble nous attendre.