Not Ugly Enough

01 septembre 2009

Pour faire suite à mon précédent billet, je me demande d'où vient encore ce besoin, ce désir étrange de s'enlaidir, volontairement ou non, pour certaines femmes publiques. A New York où j'étais dernièrement, Barbara Kruger avait exposé cette extraordinaire photo noir et blanc d'Hannah Arendt, encadrée de rouge, cernée par ces mots : "Not silent enough / Not silly enough / Not sexy enough / Not useless enough / Not ugly enough." Est-ce tout ceci qui "donne" Hannah Arendt ?

Et puis je pense à ce collage, je crois que c'était de Tracey Emin, un collage très compliqué et qui cachait, quelque part dans le tableau, ces mots désarmants et pathétiques : "I don't want to be fat". Etre artiste, ok, tu fais ce que tu veux mais tout de même, il faudra rester sexy. Sinon, sortie de route.  

J'ai réalisé dernièrement que je pensais au moins vingt fois par jour à la minceur. Que, même si mes préoccupations étaient diversifiées, je revenais sans cesse à ça, incapable de me défaire de l'idée de plaire dans la soumission (minceur = fragilité, plus de possibilités d'être dominée/maîtrisée, et donc qu'un homme puisse se plaire/se rassurer à mes côtés). La fragilité et la peur, recette du désir ? Il m'arrive régulièrement de jouer à l'idiote, le pire c'est que ça doit marcher, des fois. 

But maybe I am not stupid enough.