Perles et rituels virtuels

14 décembre 2008

Tous les dimanches, je me connecte religieusement sur http://postsecret.blogspot.com/. Ce site se propose de publier des cartes postales d'anonymes dont le verso révèle un secret qui, idéalement, n'a jamais été divulgué à qui que ce soit. Les plus jolies, les plus trash ou les plus touchantes sont publiées hebdomadairement. Il existe aussi la version française et allemande du site, mais c'est la version américaine qui reste la plus belle, la plus inventive. Je me rappelle cette femme, mariée depuis trente ans, qui exprimait en mai dernier sa peine du fait de n'avoir jamais été embrassée de sa vie, même le jour de son mariage. Je ne sais pas pourquoi je pense souvent à cette femme, quelque part aux États-Unis, qui a déjà été jeune, qui a déjà été belle, et le temps passant, réduit sans doute ses chances d'être embrassée un jour.

 

Entre autre rituel virtuel, j'aime bien rendre visite à la très géniale et renseignée Agnès Giard. Agnès est journaliste, spécialisée dans les contre-cultures, le Japon et l'art déviant. Elle collabore au site de Libération où elle tient un blog piquant et drôle, « Les 400 culs » (http://sexes.blogs.liberation.fr/agnes_giard/) sur les nouveautés « hot » de la planète sexe. Ses sujets de prédilection ? L'homme enceint, la position du « 71 » (oui, oui), l'histoire de la nymphomanie, l'aspirateur à orgasmes, la suçothérapie... Si elle a tout vu, tout écouté et tout enfilé ou presque, elle tient aussi un discours sain et lucide sur la chose lorsqu'elle dénonce à raison la pratique flippante du bareback, par exemple. J'aime beaucoup cette fille.